Accédez à l'extranet

 

Charpente industrialisée

Principes

Les fermes industrialisées encore appelées fermettes sont constituées par des éléments triangulés en bois de faibles sections (épaisseurs minimum 36 mm jusqu’à 15 m et 46 mm au-delà). Les assemblages sont réalisés par des goussets en contre-plaqué (CTB.X) ou plus généralement par des connecteurs en acier galvanisé. Par leurs principes constructifs, elles s'inscrivent dans une logique de fabrication industrielle.
Les fermettes constituent des éléments de charpente légère et capable de franchir des portées jusqu'à 20 mètres. Grâce à ces qualités, elles permettent d'utiliser des parois intérieures non porteuses et offrent une grande flexibilité dans la conception des espaces intérieurs.
Ce type de ferme, très économique, peut épouser pratiquement toutes les formes -y compris les courbes- et peut être utilement conçu comme des poutres de grand élancement. Au contraire des systèmes traditionnels elles fonctionnent dans une logique de charges distribuées. Elles sont espacées généralement de 60 cm. L'écart peut être porté jusqu'à 1,20 m. Elles prennent appui soit sur des murs soit sur des poutres.
Elles reçoivent directement le support de couverture ou la couverture économisant de ce fait les pannes et chevrons. Un plafond vient se fixer sous les entraits lorsque les combles ne sont pas utilisables. Mais le plafond peut également venir se fixer aux niveaux des arbalétriers lorsque le volume de la fermette doit être utilisé ou participer visuellement à un volume intérieur. Le choix d'un plafond et sa position déterminent largement la tenue au feu de la charpente.

Les fermettes se prêtent bien à la mise en place d'isolants ainsi qu'au passage des gaines (électricité, ventilation...).

 

 

Matériaux

 

Qualité

Les fermes industrialisées sont le plus souvent fabriquées à partir des résineux que sont l’épicéa et le sapin. Leur faible épaisseur conduit à utiliser des bois présentant de bonnes caractéristiques mécaniques. Cachés, les bois n’offrent pas de contraintes visuelles.

 

Humidité

Mis en œuvre dans une ambiance non chauffée, les bois doivent avoir un taux d’humidité voisin de 18 % sans excéder 22 %.

 

Risques biologiques

Abritées et ventilées, les fermes ne présentent pas d’autres risques biologiques que ceux liés aux insectes. Les bois doivent présenter une durabilité naturelle ou conférée correspondant à la classe de risque 2. Par contre, les bois noyés en maçonnerie et destinés à recevoir les fixations de fermes sont beaucoup plus sujets à dégradation. Le choix de l’essence ou du traitement doit correspondre à la classe de risque 4.

 

 

 

Différents types de fermes industrialisées

 

Il existe plusieurs types de fermettes caractérisées par leur triangulation.
Différents critères interviennent dans le choix des fermes : utilisation du comble, portée, débord de toiture, pente de toit, poids de la couverture, poids des plafonds.

 

Fermes pour combles non aménageables

- La ferme en W représente le type le plus courant :

voir schéma 2 ci-contre.

- La ferme en double W convient aux grandes portées et aux charges importantes :

voir schéma 3 ci-contre.

- La ferme en M convient aux plafonds lourds et aux couvertures légères :

voir schéma 4 ci-contre.

- La ferme en Éventail convient aux plafonds légers et aux couvertures lourdes :

voir schéma 5 ci-contre.

 

 

Fermes pour combles aménageables

- La ferme à entrait porteur de plancher représente le système le plus économique pour la réalisation de combles habitables :

voir schéma 6 ci-contre.

- La ferme de combles habitables en A est en appui sur un plancher qu’elle soumet à une légère traction. Elle nécessite des appuis bloqués:

voir schéma 7 ci-contre.

- La ferme à la Mansart fonctionne comme un système composé d’éléments porteurs triangulés recevant une ferme en W:

voir schéma 8 ci-contre.

- Les fermes boiteuses pour chiens-assis exercent une poussée horizontale sur le mur d’appui. Une poutre de reprise de poussée est généralement nécessaire:

voir schéma 9 ci-contre.

 

 

 

Contreventement

Bien qu’assurés par des éléments de même nature, les dispositifs de contreventement répondent à des exigences très différentes liées à la poussée du vent sur les pignons.
Le contreventement est le plus souvent assuré par des pièces de bois clouées (deux clous minimum) à plat sur la rive des diagonales composant les fermes.
Ce treillis de diagonales de contreventement est complété par des lisses filantes disposées sur les entraits près des nœuds d’assemblage.
Attention : le système de contreventement ne peut généralement pas remplacer le dispositif d’antiflambement : lorsque diagonales de contreventement lisses filantes et pièces d’antiflambement doivent être fixées au même endroit, la priorité doit être donnée au dispositif d’antiflambement (désaxement des pièces secondaires).

voir schéma 10 ci-contre.

 

 

Normes et DTU

 

DTU 31.1 : Charpente et escaliers en bois
DTU 31.2 : Construction des maisons et bâtiments à ossature en bois
DTU 31.3 : Charpentes en bois assemblées par connecteurs métalliques ou goussets
DTU règles CB 71 : Règles de calcul et de conception des charpentes en bois
DTU BF 88 : Règles bois feu 88

FNIBB : La charpente industrialisée en bois.

 

 

 


fermette.pct                                                   00000014 Hard Disk                      B5D2E3B5:1- certification FCBA

 

 

..\Bignon\JCB5\ferme en W.jpg2- ferme en W

 

 

..\Bignon\JCB5\ferme en double W.jpg

3- ferme en double W

 

 

..\Bignon\JCB5\ferme en M.jpg4- ferme en M

 

 

..\Bignon\JCB5\ferme en éventail.jpg5- ferme en éventail

 

 

..\Bignon\JCB5\ferme à entrait porteur.jpg6- ferme à entrait

 

 

..\Bignon\JCB5\ferme en A.jpg7- ferme de combles en A

 

 

..\Bignon\JCB5\ferme à la Mansart.jpg8- ferme à la Mansart

 

 

..\Bignon\JCB5\ferme boiteuse.jpg9- fermes boiteuses

 

 

..\Bignon\JCB5\diagonales et lisses filantes.jpg

10- Diagonales et lisses filantes de contreventement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DOCUMENT TELECHARGEABLES
POUR ALLER PLUS LOIN
E-boutique
sample1

A LA UNE
Logements Collectifs
Retour d'expériences

sample1

NOS PUBLICATIONS

 

 

Plus de 4 400 projets bois présentés dans le Panorama du CNDBEn savoir plus