Accédez à l'extranet

 

Une coque de bateau très HQE...

pour un labo près de Poitiers (Vienne)

 



Ce laboratoire proche de Poitiers, dont les locaux originels se sont avérés trop petits il y a 2 ans, est un projet de construction d'un bâtiment neuf de 328 m2. La conception s'est élaborée conjointement avec l'architecte et le bureau d'études bois, selon la démarche HQE, respectant ainsi la sensibilité forte des clients à une démarche écologique (respect du site et de la qualité des ambiances de travail, souhait de formes arrondies).

Le bois s'est ainsi vite imposé, tant pour des raisons techniques qu'environnementales. En effet, la forme très particulière conçue par l'architecte pour ce projet est conditionnée par les possibilités constructives du bois. Environ 8 mois de travaux dont un mois d'arrêt pour intempéries et vacances seront nécessaires pour réaliser ce bâtiment, aujourd'hui en cours de second ouvre. Cette coque de bateau renversée est construite autour d'un noyau maçonné qui raidit la charpente. Le plancher chauffant, combiné à un calcul optimisé des surfaces de vitrage, par l'économie apportée par le solaire, par la présence du bloc maçonné en partie centrale et par les toitures terrasses permet un bâtiment économe en énergie pour son confort thermique d'hiver et d'été.

L'ensemble des bois utilisés dans le bâtiment sont sans traitement : douglas hors aubier pour la charpente, l'ossature bois, les tasseaux bois et les bardages, et chêne pour les platelages extérieurs. Toute la charpente est recouverte de zinc, qui s'adapte parfaitement à la forme courbe du bâtiment et nécessite très peu d'entretien dans le temps. Les "boîtes" en ossature bois, qui viennent s'accrocher sur le côté du bâtiment, sont recouvertes de lames de douglas hors aubier ajouré



 1 
 2 
 3 
Vue axonométrique du laboratoire.  
Vue du squelette en cours de montage. Les ossatures bois périphériques ne sont pas encore posées. On lit très bien la structure du bâtiment, composé d'une arête centrale en lamellé-collé, et des arcs qui sont fixés en pied sur la maçonnerie et en tête sur la colonne vertébrale du bâtiment.  
Les bâtiments à ossature bois accolés, qui accueillent de petites salles individuelles, juste avant la pose du bardage et la végétalisation. Le pare-pluie utilisé est résistant aux UV et à la déchirure et les tasseaux sont peints en noir, en raison de la pose d'un bardage ajouré.  


 4 
 5 
 6 
Vue de la structure, juste avant le travail des zingueurs  
L'arête centrale reçoit les arcs en tête qui ne s'appuient pas sur la maçonnerie.  
La sous-face sera au final habillée comme les "boîtes" latérales, c'est-à-dire en lames de douglas ajourée.  

 

Interview > CATHERINE TREBAOL .
  architecte

" Trouver un matériau sain et permettant une forme arrondie au bâtiment, nous est apparu comme une nécessité. Le recours à l'architecture métallique tri-dimensionnelle était d'emblée exclu. Alors nous avons commencé à faire le bilan environnemental des matériaux (le bois était recyclable, naturellement confortable) et nous avions envie d'une architecture respirante et transparente (jeu entre la forme intérieure et extérieure). D'ailleurs, en ce moment la charpente est tellement belle que le client souhaite laisser les fermes apparentes et se pose la question du recours à un isolant mince.
La rapidité d'exécution nous a séduit, le montage en quelques jours d'une telle structure a permis au client de s'approprier très vite le projet. La forme particulière et le recours à des matériaux nobles (bois et zinc) ont rapidement convaincu tous les partenaires, des clients à l'ensemble des prestataires. Ainsi, chacun a fait en sorte que le projet puisse avancer vite et bien. Le plus difficile est de réellement parvenir à un chantier vert. Malgré les explications de début de chantier, le tri des matériaux, le suivi des déchets, les exemples de bordereaux fourni et les demandes sur les comptes rendus, sont surtout suivis dans les grosses entreprises représentées nationalement (Colas pour les VRD, Soprema pour la toiture végétalisée).
La visibilité plus ou moins grande de la structure de charpente impose des choix qui sont à faire dès le départ, même si conserver le squelette apparent engendre de légers surcoûts au niveau du lot charpente ou isolation. Intégrer de nouvelles exigences en cours de chantier dans un bâtiment HQE n'est jamais chose simple. Le bois apporte une adaptabilité permanente, il est possible de faire évoluer les percements, gérer les hauteurs de faux plafonds et cela dans un bâtiment à forme complexe, c'est formidable!"

 

Interview > VERONIQUE MOREAU
  charpentier

"La conception technique a été réalisée en amont par un bureau d'études structures bois, qui a résolu l'essentiel des problèmes technique. Cependant, le bâtiment a entièrement été redessiné par l'entreprise, afin de l'adapter aux sections produites par l'entreprise et aux moyens de production.
22 moules différents ont été crées, correspondant aux 24 fermes en lamellé-collé. Des lamelles de 13 mm ont été utilisées, afin de s'adapter aux rayons de courbure parfois très courts des différents arcs. Seules les coupes des arcs, en tête et en pied, ont été taillées manuellement. Toutes les structures annexes (poteaux, solivages) ont été taillées sur nos centres d'usinage.
Le travail en atelier a été favorisé au maximum, afin de limiter le travail sur chantier, et ce malgré la grande proximité du chantier avec l'entreprise, moins de 5 minutes étant nécessaires en véhicule pour aller de l'un à l'autre. La pose s'est fait conformément au plan de fabrication : une demi-journée a été nécessaire pour l'implantation de l'ensemble du bâtiment, une semaine pour l'arête et les arcs. En tout, il aura fallu moins d'un mois pour poser charpente et ossature bois. Deux semaines de plus auront été nécessaires pour poser la volige cintrée.
Globalement, ce chantier s'est très bien passé, et a ravi le personnel qui y est intervenu. Ce bâtiment complexe mais bien conçu et préparé nous a apporté une grande satisfaction. Depuis mon arrivée dans l'entreprise, j'ai eu la chance de participer à la réalisation de plusieurs chantiers de cette complexité qui, sans cacher le quotidien, valorisent beaucoup mon métier de charpentier."





Coordonnées Chantier

 

Entreprise : CILC
BP130
ZAE de Chalembert
86130 JAUNAY-CLAN
Tél. : 05 49 62 35 85
Fax: 05 49 62 35 84

 

Architecte : Catherine Trebaol
8, quai Napoléon 1er
BP 450
86104 CHATELLERAULT cedex
Tél. : 05 49 93 01 21
Fax: 05 49 93 25 25

 

E-boutique
sample1

A LA UNE
SEQUENCES BOIS 105

sample1

S'ABONNER À SÉQUENCES BOIS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toute la documentation sur la construction et l'aménagement grâce au matériau boisEn savoir plus