Accédez à l'extranet

 

Haras de Jardy

Marnes la Coquette (92)

 

 

Du bois dont on fait les chevaux

L'histoire du Parc Départemental de Jardy débute en 1890, avec un nouveau propriétaire qui décide d'y établir un haras. L'ancien bâtiment agricole est détruit pour faire place à la fameuse "cour des 49", un petit manège et divers pavillons. Ces bâtiments furent conçus dans un style anglo-normand. Ce qui donne au domaine ce style propre : mélange de briques apparentes et de structure bois à colombage
Après les heures de gloire qui ont ancrées le domaine de Jardy dans l'histoire des courses, l'Etat devient en 1980 propriétaire des lieux.
Le Conseil Général des Hauts-de-Seine en devient titulaire au titre d'une convention signée en 1980, qui stipule la vocation prioritaire du Haras de Jardy pour les sports équestres.
Depuis 1890 et son nouvel usage, l'architecture, les bâtiments n'ont pas changé. En 1991, le Conseil Général vote un schéma directeur de développement qui prévoit des aménagements importants pour les poneys, qui ont pris une place essentielle dans l'initiation des jeunes à l'équitation..Ce projet concerne la construction d'un nouveau manège et d’un poney club qui comprend des locaux pour 100 poneys (24 shetlands, 28 moyens poneys, 48 doubles poneys), les travaux se sont terminés en 2005.

Les activités poney sont regroupées dans des locaux adaptés aux enfants et aux animaux. Ils forment un ensemble compact où les enfants circulent en sécurité et à l’abri des vents et des pluies avec :

  • Un manège
  • Un accueil
  • Des vestiaires enfants
  • Des sanitaires enfants
  • Des bureaux de moniteurs
  • 1 salle d’hippologie
  • 1 local de repos enfants
  • Les boxes des poneys

et les annexes :

  • Sellerie
  • Rangement palefrenier
  • Vestiaires et sanitaires du personnel
  • La graineterie
  • 2 logements (studios) de surveillance

 

© DR © DR © DR
 1 
La mixité brique et bois à l'entrée du manège. Le Red Cédar est à l'honneur.  
 2 
Le nouveau manège, lors d'un cours. La travail des charpentiers, l'assemblage et la taille de cette réalisation impressionne.  
 3 
La charpente triangulée permet de laisser filtrer la lumière et donne de la légerté à cet ouvrage complexe.  

 

© DR © DR © DR
 4 
La charpente en pin sylvestre est le fruit d'un véritable jeu d'assemblage, pour partie réalisée en atelier et montée sur place.
 5 
Détail de la structure de la charpente tridimensionnelle  
 6 
Les quatre côtés ont été traités en Red Cedar, mais chacun de façon différente selon les expositions. Celui-ci, plein, donne un accès au club house. A l'autre extrémité le mur est en verre (reflet).

 

 

Descriptif technique


La qualité des lieux impose le respect de l’esprit des bâtiments et du site. La typologie du bâti architectural existant est réutilisée dans le cadre d’une architecture contemporaine par l’utilisation des matériaux, bois, briques et tuiles, le respect des volumes, l’organisation autour d’une cour, la sobriété des profils, les notions de passages encadrant des perspectives.

 

La structure de charpente tridimensionnelle en bois, ainsi que les claustras en bois permettent de filtrer la lumière tel la frondaison des arbres bordant les chemins forestiers et équestres , elle reprend l’esprit des fermes triangulées des bâtiments existants. Afin d'anticiper les difficultés, l'entreprise de charpente a rentré toutes les données en informatique afin de travailler les plans d'ensemble en 3D.

 

Les travaux portent sur environ 4847 m2 de SHOB totale, de planchers ou surface couverte répartis entre plusieurs bâtiments situés dans le domaine :

  • 643 m² de SHOB bâtiments restructurés
  • 410 m² de SHOB bâtiments démontés et remontés
  • 3 794 m² de SHOB bâtiments construits

 

Le manège est un espace rectangulaire de 1815m², 133 m³ de bois ont été nécessaire. Sa conception reprend l'esprit des charpentes antérieures : une verrière centrale avec de part et d'autre, la charpente triangulée avec des poteaux en bois moisants reposants sur des murs de béton. Les poteaux sont en pin sylvestre, traité à coeur, hauts de 3,30 m.
La partie la plus complexe fut l'assemblage des nombreuses sections de coupe : 2 530 pièces ! Ce jeu d'assemblage avec les poteaux, les pannes, et les rabats a été réalisé dans les ateliers Belliard, en sont sorties des demi-fermes. Sur place celles-ci ont été levées avec les contreventement, les poinçons couturés et seulement après furent placées les pannes butoirs.

 

© DR © DR © DR
   7 
Passage avec l'un des logements réalisés au-dessus
 8 
Le barn : l'espace est modulable sans poteaux intermédiaires. Les modules font 3mx5m pouvant recevoir soit 1 cheval, deux doubles poneys ou quatre shetlands.  
 9 
Les boxes de l'extérieur : bois exotiques pour les portes et briques de Lisieux cuites au four rejointayées à la chaux. Tradition

 



Coordonnées

 

Maître d'ouvrage :Conseil Général des Hauts de Seine
2 à 16 bd Jacques Germain Soufflot
92000 NANTERRE

 

Architecte : GECELE PASQUIER Bénédicte
45 bis rue de Saint-Cloud
92410 Ville d'Avray
Tél : 01 41 15 01 26
Fax : 01 41 15 11 65
e-mail :gecele-pasquier.b@wanadoo.fr


Bureau d'études GEC Ingénierie
134 bis, rue du Vieux Pont de Sèvres
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
Tél : 01 41 38 31 00
Fax : 01 55 20 93 69

 

Entreprise de charpente BELLIARD FRERES - Philippe Belliard
ZI route de Fougères BP 32
53120 GORRON
Tél : 02 43 08 49 70
Fax : 02 43 08 49 19

E-boutique
sample1

A LA UNE
SEQUENCES BOIS 105

sample1

S'ABONNER À SÉQUENCES BOIS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toute la documentation sur la construction et l'aménagement grâce au matériau boisEn savoir plus