Accédez à l'extranet

 

Gymnase Emile Zola

Aix en Provence (13)

 

© Atelier de la rue Kléber

 

Cela fait maintenant plus d’un an que les élèves du lycée Emile Zola d’Aix en Provence profitent de leur nouveau gymnase. Et, accros au sport ou non, tous n’ont qu’un mot à la bouche : « trop bien » ! Impossible, en effet, de rester insensible devant ce bâtiment qui marie de la plus belle manière bois et béton, deux matériaux bruts sublimés, en façade, par un parti pris architectural empreint d’une grande rigueur et, dans les espaces intérieurs, par un véritable travail sur la lumière naturelle et un souci du détail. Le lieu de l’implantation séduit lui aussi immédiatement. Un endroit magnifique, arboré, que bien des lycéens de France envieraient… Malgré le bruit des élèves qui s’entrainent sur la piste de course jouxtant ce nouveau gymnase, il se dégage de l’ensemble, une impression de calme et de sérénité. « C’est tout l’esprit du lieu où est campé le lycée : un site naturel, au bord de la rivière l’Arc, à l’écart de la ville et de son tumulte, entouré d’un bois de feuillus.» explique Jean-Luc Rolland, architecte. « Nous avons voulu conserver cet esprit dans le traitement architectural du projet. Nous avons donc imaginé un bâtiment dégagé de toute ostentation et de toute exubérance. » Il se compose simplement de deux volumes rectangulaires d’environ 10 m de hauteur, le premier de 45,60 x 25,40 est une salle omnisport, le second de 45,60 x 14,10 m regroupe trois salles de sport spécialisées à l’étage avec des locaux de services et des vestiaires au RCH. Une circulation centrale, traitée par un volume plus bas, relie et articule tous ces éléments.


Des façades en bardage horizontal de Pin Douglas

Une forme générale, sobre et épurée, qui met d’autant mieux en valeur les magnifiques façades revêtues d’un bardage horizontal de Pin Douglas qui courent, sans aucun percement, sur  45 m de côté en façade principale et 42 m en pignons. Les planches (90 mm de large sur 25 mm d’épaisseur et 2,50 m de long) sont en bois brut sans traitement de finition, laissant ainsi au temps le soin de leur donner une belle couleur gris argenté. «Ce qui, rappelle Jean-Luc Rolland , n’a aucune incidence sur la pérennité du bois. Purgé d’aubier le Pin Douglas est naturellement classe III. Toutefois, pour limiter les effets de vieillissement, le bardage s’arrête à 2,50 m du sol. Il est ainsi hors de portée de tout rejaillissement d’eau mais également du passage des élèves! » Les parties en soubassement ont donc été traitées soit par des bandeaux vitrés soit par un bardage stratifié Trespa, gris foncé, soit encore avec des portes métalliques thermolaquées de couleur rouge, orange, verte ou bleue qui marquent l’entrée des vestiaires, également accessibles, bien entendu, depuis l’intérieur. Différencier les soubassements a aussi permis d’éviter l’effet de masse d’un tel projet (1 900 m² de surface au sol pour 2 627 m² de Shon totale) et de rompre la sensation de monotonie que pourrait susciter l’uniformité des façades en bois. Une uniformité qui vole, avec quelle surprise, en éclat au détour d’une rampe d’accès lorsque l’on découvre le mur d’escalade de 9 m de haut réalisé en béton matricé, coulé sur 30 cm d’épaisseur. « A l’image d’une paroi rocheuse, ce mur est volontairement la seule partie expressive du projet ! »

 

© Atelier de la rue Kléber © Atelier de la rue Kléber © Atelier de la rue Kléber
 1 
Façade
 2 

Façade et terrain d'athlétisme

 3 
Façade



© Atelier de la rue Kléber © Atelier de la rue Kléber © Atelier de la rue Kléber
Détail de la façade

Gymnase

Contre allée du gymnase

 

Une structure mixte : ossature bois et refends en béton

Lorsque l’on pénètre à l’intérieur du gymnase, le bois et le béton sont encore partout présents : en structure d’abord mais aussi en revêtements de finition.

Pour répondre aux contraintes particulières imposées par le terrain, situé en zone sismique (zone 1B), l’ossature porteuse du bâtiment est mixte. «  Ce que la façade ne laisse en rien présager puisque le bardage en Pin Douglas a été posé aussi bien sur les parties réalisées en ossature bois que sur les voiles en béton. » Les murs porteurs de la partie regroupant vestiaire et salles de sports spécialisées sont en béton de 20 cm d’épaisseur, avec en refend, deux voiles de 20 cm séparés par un joint de dilatation de 4 cm. Les cloisons des douches et des vestiaires ont été réalisées en béton autoplaçant hydrofuge de 12 cm d’épaisseur, « une solution pour se passer du classique revêtement en faïence qui vieillit mal. » explique Jean-Luc Rolland. Du béton, encore et toujours, qui se décline sous différentes formes en finition : béton noir poli ou poncé au sol, béton brut lissé en plafond ou béton brut lasuré en murs.

La partie gymnase est à ossature bois avec des poutres en lamellé collé (1,40 m par 16 cm d’épaisseur sur 24,70 m de portée et 5 m d’entraxe) et des poteaux rectangulaires, en lamellé collé également (35 x 15 cm de section). Singularité, certains poteaux ont été réalisés en troncs bruts d’épicéa écorcés, de 35 cm de diamètre, Ils ont été recouverts jusqu’à hauteur d’homme de corde de chanvre pour protéger les élèves des éventuelles échardes. « Ces poteaux ronds ont été décalés d’environ 1,80 m de la paroi et reliés, en partie haute, aux montants verticaux de l’ossature par des tiges métalliques pour éviter tout flambement du poteau. Aucune raison technique à cela mais une simple volonté architecturale et pédagogique. » précise Jean-Luc Rolland. « avec pour but de rendre bien lisible le système constructif du gymnase.» Un principe appliqué également au niveau du contreventement assuré par un diaphragme général de la toiture (en plaques de lamibois de 35 mm d’épaisseur) laissé visible par endroit pour pouvoir identifier la construction de la couverture. Ce contreventement est complété par des croix de St André et par des voiles travaillant composés de panneaux d’OSB de 12 mm et de LVL à plis croisés de 27 mm.

 

Vide d’air de 40 mm et double matelas d’isolant pour une isolation thermique renforcée

« L’utilisation du bois en système constructif était l'un des impératifs du projet, le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, maître d’ouvrage de l’opération, ayant engagé depuis plusieurs années une politique visant à favoriser les approches environnementales liées au développement durable. Une démarche HQE qui nous a aussi amené à concevoir des parois à isolation thermique renforcée.» Revue de détails : de l’extérieur vers l’intérieur, les murs se composent du bardage en Pin Douglas posé sur tasseaux de 40 mm de section, d’un vide d’air porté à 40 mm pour tenir compte du climat méditerranéen, d’une membrane pare-pluie, d’un panneau d’OSB de 12 mm, d’un double matelas isolant de laine de roche (95 + 45 mm) et d’un panneau LVL de 27 mm d’épaisseur avec pare-vapeur. Exigences acoustiques obligent dans un gymnase, le revêtement intérieur (MDF classe M1, 12 mm d’épaisseur ou parement en lattes de bois Pin Douglas) est fixé sur un lattis de 40 mm incorporant un système de correction acoustique, matelas de laine de roche et feutre noir. « Grace à l’isolation thermique renforcée et à une forte inertie intérieure, nous avons pu mettre en place un système de chauffage particulièrement performant, substitut économique aux puits canadiens initialement prévus : le bâtiment bénéficie d’une mise en température de l’air neuf qui percole à basse vitesse, en vide sanitaire, par des gaines métalliques. L’hiver, l’air neuf venant de l’extérieur est ainsi réchauffé tandis que l’été, la température intérieure perd 2 à 3° C. »

Un soin tout particulier a également été porté au travail de la lumière qui vient sublimer les matériaux bois et béton : la grande salle omnisport est baignée d’une douce lumière naturelle, toujours indirecte pour ne jamais éblouir les joueurs, provenant des bandeaux vitrés en soubassements ou, en hauteur, des ouvertures en polycarbonate alvéolaires qui filtrent les apports solaires. Mariage de la chaleur du bois et de l’ aspect « brut », épuré et minimaliste du béton, travail de la lumière, raffinement des détails…Plus on s’aventure à l’intérieure de ce bâtiment, plus on découvre un petit bijou de construction qui cache sous une simplicité apparente, des trésors de recherche et de technicité. A découvrir sans modération après avoir pris le temps d’arpenter la succession d’aménagements paysagers - rampes d’accès, terrasses, plateaux, jeux de banquettes…- qui font le lien entre ouvrages neufs et existants.

© Atelier de la rue Kléber © Atelier de la rue Kléber © Atelier de la rue Kléber
 7 

Perspective du plafond du gymnase

 8 

L'une des salles de l'étage

 9 
Coursive

 

Coordonnées

Maître d'ouvrage : Conseil Régional Provence Alpes Côtes d’Azur
27 place Jules Guesde
13481 Marseille cedex 20
Tél : 04 91 57 50 57

 

Maître d’ouvrage mandataire : AREA
29 boulevard Charles Nédélec,
13331 Marseille Cedex 03
Tel : 04 91 14 36 00

 

Architecte : Atelier de la rue Kleber, Valérie Décot et Jean-Luc Rolland, architectes
15, rue Kleber
13003 Marseille
Tél. : 04 91 50 49 57
Fax : 04 91 50 52 92
E-mail : agence@atelierkleber.com
site internet : www.atelierdelaruekleber.com

 

Bureau d’études structures bois: Bureau d'étude Calvi
12, boulevard Nord
30133 Les Angles
Téléphone : 04 90 25 90 89
Fax : 04 90 25 90 92
E-mail : calvidominique@aol.fr

 

Entreprise charpente bois et bardage: CMB
27, rue De Lattrer
79700 Mauléon
Tél. : 05 49 81 80 99
E-mail : accueil@bois-millet.com

E-boutique
sample1

A LA UNE
BEPOS, Solutions bois

sample1

NOS PUBLICATIONS

 

 

Toute la documentation sur la construction et l'aménagement grâce au matériau boisEn savoir plus