Accédez à l'extranet

 

Résonance bois

Le Puy-en-Velay (43)

© Aline Duverger

 

Dans l'enceinte du Centre Hospitalier du Puy-en-Velay, a été construit, de février à décembre 2004, un bâtiment d'imagerie par résonance magnétique.

Pour mener à bien ce projet, l'architecte Aline Duverger, a dû faire face à de nombreuses contraintes.
Il s'agissait d'intégrer harmonieusement un bâtiment neuf de 200 m2 dans une cour enclavée de
280 m2, dépourvue d'accès chantier et située à l'intérieur d'un hôpital et d'un centre de radiologie en fonctionnement.
Autre handicap : le mauvais état du sol, qui a nécessité de fonder sur des micro- pieux à 10 mètres de profondeur.

La destination du bâtiment requérait, en outre, une attention particulière puisque le matériel médical à installer était un imageur à résonance magnétique (IRM), sorte "d'aimant" développant un champ magnétique 20 000 fois supérieur au champ magnétique terrestre.
Compte tenu de l'évolution rapide de la technique, le temps de déroulement du chantier devait être le court possible. En effet, ce type de matériel évolue très vite et le délai entre le choix de la machine et son installation devait être réduit au maximum.
Critère important à prendre en compte : la capacité d'adaptation du bâtiment au matériel, le choix définitif de l'imageur étant intervenu après trois mois de chantier et des réservations devant être pratiquées postérieurement à la pose d'éléments majeurs.

Le bâtiment à concevoir devait abriter une équipe médicale restreinte (un médecin et un manipulateur radio) ainsi qu'un ou deux patients, dans des conditions d'accueil et de confort optimales étant donné la nature et les conditions de déroulement des examens pratiqués (immobilité complète requise pendant 10 à 20 mn pour le patient, dans une atmosphère bruyante et génératrice de stress).

Le bois : un vrai choix!

De par ses qualités, le bois s'est imposé pour répondre à l'ensemble de ces exigences.

Sa légèreté a rendu possibles un levage aisé au-dessus de bâtiments existants et une moindre incidence sur les fondations.

Il a autorisé le recours à des éléments préfabriqués en atelier permettant ainsi de réduire les délais de déroulement du chantier.

Son poids moindre et la maniabilité des éléments se sont révélés pratiques pour pouvoir enchâsser l'IRM dans la cour, entre des bâtiments de facture différente.

Son adaptabilité a permis d'envisager des réservations a posteriori.

Ses propriétés amagnétiques sont appréciables : le bois garantit à l’IRM un environnement calme et non perturbé, permettant d'obtenir des images de bonne qualité et de réduire les phases de réglage des champs magnétiques.

Enfin, ses qualités esthétiques apportent une vraie valeur ajoutée dans un contexte médical. Ainsi, le côté chaleureux du matériau concourt à "dédramatiser" l'espace en créant un lieu moins connoté "hôpital, maladie, inquiétude".

 

© Aline Duverger © Aline Duverger © Aline Duverger
 1 
Vue sur l'IRM émergeant
 2 

Plan de masse

 3 
Vue sur un patio



© Aline Duverger © Aline Duverger © Aline Duverger
Façade sur cour

Coupe longitudinale

Patio et bardage

 

Descriptif technique

Réalisé entièrement en Douglas de Pays, alliant panneaux d'ossature bois et système poteaux poutres, ce bâtiment vient s'enchâsser entre les murs existants et s'adosser contre eux.

Il comprend sous la voûte un grand comble technique qui abrite les ouvrages nécessaires à la machine, facilitant leur accès, même pendant le fonctionnement.

La charpente est en Douglas non traité et purgé d’aubier : bois massif, pour le voligeage, et bois lamellé-collé, pour les arcs cintrés et les pannes. L’étanchéité du dôme et de la toiture terrasse de l’IRM a été réalisée avec une membrane PVC de type Rhenofol. Sur la partie terrasse, en pente de 3%, l’étanchéité est protégée par une couche de gravillons.

Les raccordements du bâtiment à l'existant ont permis de ménager des patios, sources de lumière naturelle.

Malgré les contraintes incendie catégorie 1 de ce site, chaque fois que cela a été possible le solivage a été laissé apparent, offrant des ambiances diversifiées par l'utilisation de plafonds bois et de la couleur.

Les parois coupe-feu 1 Heure, mitoyennes des circulations ou des autres unités de soin, ont été réalisées avec des mixités de panneaux bois associées à des plaques de plâtre.

Les murs de l’ossature bois d’une épaisseur de 15 cm environ, sont revêtus, côté intérieur, de 2 plaques de plâtre, comprenant à l’instar des embrasures des châssis.

Le bardage à claire-voie est constitué de lattes de mélèze de section trapézoïdale posées directement sur des panneaux bois continus lasurés rouges. Les impostes sont en panneaux de fibres-ciment de type Minéralis® rubis teinté dans la masse.

C’est l’existant qui a dicté le choix des menuiseries. En effet, sur la cour où a été implanté l’IRM, donnent à la fois des bâtiments du XIXe siècle et une extension neuve datant d’il y a 2 ou 3 ans.

Ainsi, les menuiseries en continuité avec les galeries du bâtiment neuf sont-elles en aluminium de même couleur et les autres en mélèze. La paroi coupe feu 1 Heure, située entre l’IRM et la partie neuve, a reçu, quant à elle, une menuiserie réalisée en bois dur exotique.

 

En conclusion, la solution bois s'est révélée particulièrement pertinente :

- de par la construction "en filière sèche" (en milieu clos et difficile d'accès chantier),
- de par le respect des délais du chantier et la minimisation des impacts sur l'existant.

La difficulté majeure a résidé dans le fait de devoir intervenir dans un hôpital en fonctionnement: flux de patients et isolement de la zone en activité (les circuits de travail du centre de radiologie ont dû être modifiés trois à quatre fois et, à chaque fois, des parois ossature bois ont servi à isoler le chantier).


© Aline Duverger © Aline Duverger © Aline Duverger
 7 

Détail d'un patio

 8 

Coupe transversale

 9 
Vue intérieure

 

Coordonnées

Maître d'ouvrage : Centre Hospitalier du Puy-en-Velay
12 bd Docteur Chantemesse
BP 352
43012 LE-PUY-EN-VELAY CEDEX


Architecte : Aline DUVERGER Architecte DPLG
12 bd de l'Etivallière
42000 ST-ETIENNE
Tél. : 04 77 21 3157
Fax : 04 77 21 48 39
E-mail : alineduverger@wanadoo.fr

 

Bureau d’études techniques : ANGLADE STRUCTURES BOIS
46 rue Arago
66660 PORT VENDRES CEDEX
Téléphone : 04 68 98 07 12
Fax : 04 68 98 07 13
E-mail : anglade.bois@wanadoo.fr


Entreprise : ETS CHAPUIS FRERES
chemin Farnier
43000 LE-PUY-EN-VELAY
Tél. : 04 71 04 55 12
Fax : 04 71 02 92 16
E-mail : menuiseriechapuis@wanadoo.fr

 

Entreprise : ENTREPRISE FAUGERE
chemin des Croizettes
63500 ISSOIRE
Tél. : 04 73 89 18 74
Fax : 04 73 89 75 97
E-mail : jaz@wanadoo.fr

 

E-boutique
sample1

A LA UNE
BEPOS, Solutions bois

sample1

NOS PUBLICATIONS

 

 

Toute la documentation sur la construction et l'aménagement grâce au matériau boisEn savoir plus