Accédez à l'extranet

 

Les combustibles issus des déchets de bois

Les bois de rebut correspondent à des produits en bois ''en fin de vie'' ou usagés.
Ils se répartissent dans plusieurs catégories : bois issus des chantiers de démolition, déchets bois industriels, meubles et objets divers, emballages (palettes, cagettes, caisses...).

Ces produits proviennent des industries (automobile, électroménager...), des centres de tri de DIB (déchets industriels banals) ou des déchetteries (particuliers...).

On distingue 2 types de bois de rebut : les bois de rebut non souillés qui peuvent être utilisés dans des chaufferies bois (palettes, cagettes, planches, bois de coffrage, caisses, cageots, …), et les bois de rebut souillés ou les bois traités qui doivent être considérés comme des DIS et suivre les filières agréées de traitement (traverses de chemin de fer, panneaux de particules, bois agglomérés, poteaux EDF, …).

Une fois triés, les objets en bois peuvent être : soit réparés (meubles, palettes multirotations...) puis réemployés ; soit utilisés comme matières premières (usines de panneaux de particules); soit consommés comme combustibles bois dans des chaudières.

 

 

Le bois de rebut

 

Seuls les bois non-souillés peuvent être utilisés comme combustible pour chaufferie bois. Une plate-forme de conditionnement est nécessaire pour fabriquer du combustible à partir de bois de rebut. Elle se compose

- d’un pré-broyage grossier,

- d’un broyage fin (les broyeurs sont à cisaille ou à marteau),

- d’un déferraillage, voire d’une démétallisation

- d’un criblage.

 

Les broyats de rebut sont un produit sec mais relativement grossier utilisable comme combustible.
Contrairement aux idées reçues, la valorisation des déchets du bois a un coût, principalement dû à la préparation du déchet avant sa valorisation : broyage, tri, etc. Le coût du conditionnement varie entre 15 et 45 € la tonne et le coût du transport varie entre 10 et 15 € la tonne.

 

L’utilisation des bois de rebut peut se faire dans des grosses chaudières avec foyer à grilles, chaudières co-combustion avec foyer à lit fluidisé  et les usines d'incinération.

 

 

Valorisation des bois de rebut

 

Les bois de rebut sont constitués de restes d’emballages en bois ou autres bois en fin de vie (vieux bois, panneaux de particules) : en fait les bois à priori non sains. Ils constituent une ressource épineuse pour la valorisation énergétique car tous ne sont pas utilisables. Cette valorisation n’est possible que pour certaines catégories et dans des conditions techniques précises. L’objectif de cette action est d’identifier les expériences concluantes de valorisation énergétique dans l’arc jurassien et de promouvoir ensuite ces solutions auprès de gestionnaires de ces produits.

 

 

 

 

 

 

 


E-boutique
sample1

A LA UNE
BEPOS, Solutions bois

sample1

NOS PUBLICATIONS

 

 

ETUDE DE CAS : Bois local dans la construction publique et démarches territorialesTélécharger l'étude de cas